COURRIER À OUEST-FRANCE

 

Mesdames, Messieurs, Monsieur le rédacteur en chef,

 

 

            Les Associations Crématistes de la région grand ouest réunies ce samedi 21 Mai ont été sensibles à votre article du mercredi 18 Mai paru  en pages régionales de votre journal. Elles ont apprécié que vous vous intéressiez à un sujet important pour les familles et insuffisamment traité par les médias de masse.

 

 

            Néanmoins pour apporter une information complète à vos lecteurs, il serait judicieux, responsable et utile de leur rappeler que :

 

            -  certes les contrats obsèques sont une réalité, mais il en est une autre. En effet le législateur a voté fin 2013  ( publié au Journal Officiel, donc applicable) la possibilité pour les opérateurs funéraires de se faire régler directement les frais des obsèques par la banque du défunt dans la limite de 5000€. Bien sûr apparaît pour ces opérateurs la nécessité et la légitimité de vérifier la possibilité de ce prélèvement, voire de le contourner. Mais c'est aussi la preuve qu'il existe une alternative aux contrats obsèques qui en aucun cas ne sont obligatoires comme pourrait le laisser penser l'article de votre journal.

            - le libre choix par chacun de ses obsèques et le respect des volontés du défunt est parfaitement défini par la loi du 15 novembre 1887 article 3, et  le non respect de ces volontés est passible de sanctions ( 15000 euros d'amende et 6 mois de prison ).

            - le prix moyen en Sarthe d'une crémation est de 2500 euros, très différent de ce que vous avancez par la voix d'un opérateur funéraire, bien sûr il peut varier en fonction des choix de la famille. De plus le chiffre avancé comprend toutes les prestations, il est augmenté sensiblement quand on ajoute caveau et pierre tombale pour une inhumation d’urne.

 

 

            Par ailleurs il faut savoir que les associations crématistes sont les seules associations (présentes dans le secteur des obsèques) qui défendent « le consommateur » tant sur le plan tarifaire que sur le plan éthique des obsèques.

 

            J'espère, Mesdames, Messieurs, Monsieur le Rédacteur en Chef  que vous voudrez bien accorder à ces précisions tout l'intérêt qu'elles méritent  et l'attention que nous pensons lui être due. Ce faisant vous permettrez une information complète de vos lecteurs.

 

Nous restons à votre disposition si vous le jugez utile.

 

Roger LAURE

Délégué Régional FFC

Fédération Française de Crémation

www.cremation-ffc.fr/

06 87 07 45 70

 



Réagir


CAPTCHA


Espace Membre

Pas encore de compte ?

Mot de passe oublié ?